retour |

           Elisabeth Platel
Elisabeth Platel commence à étudier la danse au Conservatoire de SaintGermain-en-Laye, puis entre au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris.  Elle en sort en 1975 avec un Premier Prix qui lui ouvre les portes de l’
École de Danse de l’Opéra de Paris.
Engagée l’année suivante dans le Corps de ballet, elle est promue « Première danseuse » en 1979. A l’issue de sa première Giselle – le 23 décembre 1981 – Elisabeth Platel est nommée « danseuse Etoile ».

Grande interprète du répertoire classique et académique, elle est choisie par Rudolf Noureev – alors Directeur de la danse à l’Opéra de Paris – pour créer les rôles principaux de Raymonda – 1983, du Lac des Cygnes –  1984, de La Belle au bois dormant –  1989, et de La Bayadère –  son ultime création en 1992. Elisabeth Platel participe également à de nombreuses entrées au répertoire et devient une interprète privilégiée des œuvres de George Balanchine et de John Neumeier, sans pour autant dédaigner les créations contemporaines (Schéma d’Alwin  Nikolaïs, Voluntaries de Glen Tetley, Before Nightfall de Nils Christe…).

Régulièrement invitée dans les grandes compagnies et théâtres étrangers (Ballet du Théâtre Bolchoï de Moscou, Royal Ballet de Londres, Ballet de Hambourg, Ballet du Danemark, Ballet du Théâtre Kirov de Saint-Pétersbourg…), elle reçoit le Prix Massine en 1998 et le Prix Benois de la danse en 1999 qui lui sont attribués pour l’ensemble de sa carrière, et notamment son rôle d’Ambassadrice de l’École française à travers le Monde.

Le 9 juillet 1999, elle fait ses adieux « officiels » à l’Opéra dans La Sylph
ide, tout en continuant à s’y produire en qualité d’étoile invitée (La Bayadère et Raymonda en 2000, Le Songe d’une nuit d’été en 2001).

Pendant plusieurs années, Elisabeth Platel a également enseigné comme professeur invitée en France et à l’étranger et travaillé comme répétitrice, notamment aux côtés de Claude Bessy – pour remonter Suite en blanc en 1996 et Daphnis et Chloé en 1998 au Théâtre de Rio de Janeiro – et de Pierre Lacotte – pour la recréation La Sylphide en 1997, dans ce même Théâtre ainsi que Paquita en 2001 au Palais Garnier.

Elle a enseigné à l’Opéra de Paris pendant la saison 2002-2003.

A la rentrée 2004, elle succède à Claude Bessy à la direction de L’Ecole de danse.

Elisabeth Platel est Chevalier des Arts et Lettres, Chevalier de la Légion d’Honneur et Officier de l’Ordre National du Mérite.
.

retour |