Pierre Vidal
La Bibliothèque-Musée de l'Opéra

Historique

Depuis sa création, le 28 juin 1669, jusqu’au milieu du XIXe siècle, l’Académie royale de Musique (à l’origine de l’Opéra de Paris) a occupé successivement diverses salles sans qu’aucune institution n’ait été officiellement chargée d’assurer une continuité dans la gestion des archives et dans la conservation des divers documents produits par l’activité de l’Académie et de la salle de spectacle qui en dépendait.
Chaque changement de direction à la tête de l’Académie s’accompagnait donc d’une liquidation ou d’une dispersion malheureuse d’archives. Lorsque Charles Garnier présente le programme de son nouvel opéra, en 1861, l’installation d’une bibliothèque et des archives y est prévue : une salle du pavillon oriental, au-dessus de la Rotonde du glacier, leur est dévolue.
La Bibliothèque et les Archives de l’Opéra sont officiellement créées par arrêté du 16 mai 1866, le nouvel opéra est inauguré en 1875 et une rotonde garnie de boiseries accueille les premiers lecteurs.
L’accès pour le public n’y est cependant pas commode. En 1877, sur les instances de Nuitter, archiviste de l’Opéra, la Commission du budget propose donc au gouvernement l’installation de la Bibliothèque dans la partie du bâtiment primitivement destinée à l’empereur.
Dépendant d’abord du Secrétariat d’Etat aux Beaux-Arts, la Bibliothèque-musée de l’Opéra (BMO) a été rattachée à la Bibliothèque nationale en 1935, et au département de la musique depuis la création de ce dernier, en 1942.


La BMO en chiffres

Fonds Bibliothèque-archives
* Livres100.000
* Titres de périodiques1680
* Livrets30.000
* Programmes10.000
* Dossiers documentaires10.000
* Lettres autographes250.000
* Partitions16.000
* Matériels d’orchestre11.000
* Photographies100.000
* Estampes30.000
* Esquisses de décors et de costumes25.000
* Dessins70 mètres linéaires
* Affiches100 mètres linéaires
* Archives administratives3000, dont 2378 registres


Fonds du musée
* Maquettes de décors2500
* Objets3000, dont 500 tableaux
* Bijoux de scène3000



Modes d’acquisition et politique documentaire

Ayant pour mission de conserver le patrimoine de l’Opéra et préservant ses trois compétences d’origine (archives, bibliothèque, musée), la BMO a constitué son fonds, et l’accroît aujourd’hui, grâce au dépôt des documents musicaux, iconographiques et archivistiques découlant de l’activité de l’Opéra (et de l’Opéra-Comique réuni à l’Opéra de 1939 à 1972 sous la Réunion des théâtres lyriques nationaux), mais aussi par le dépôt légal et par don, dépôt ou achat de documents littéraires, musicaux, iconographiques et muséographiques relatifs au théâtre lyrique et à la danse.

Les collections
Le fonds musical
Le fonds musical de la BMO est constitué essentiellement :

* du fonds A, dit "Répertoire de l’Opéra", qui rassemble, sous un classement chronologique, les partitions en grande partie manuscrites, réalisées et versées par le Bureau de la copie depuis Les Peines et les Plaisirs de l’amour de Cambert (1671) jusqu’aux Dialogues des Carmélites de Poulenc (1957).
* de l’important fonds de matériels d’orchestre, provenant de l’Opéra.
* du fonds F, regroupant la musique (partitions et matériels, imprimés et manuscrits) provenant de l’activité de l’Opéra Comique.
* du fonds La Salle, confisqué à la Révolution, transféré partiellement de la bibliothèque de la Sorbonne à celle de l’Opéra en 1873. Il contient, outre 182 volumes de musique imprimée du XVIIIe siècle, les matériels de 63 ouvrages de la même époque.

Parmi les manuscrits autographes conservés dans ce fonds figurent :
* Les Surprises de l’Amour (Prologue "Le retour d’Astrée") de Rameau
* Armide de Gluck
* Ermione de Rossini
* Tannhäuser (fragments autographes pour la version de Paris) de Wagner
* Cendrillon de Massenet
* Louise de Gustave Charpentier
* Le Marchand de Venise de Reynaldo Hahn
* Dialogues des Carmélites de Francis Poulenc.


Le fonds iconographique

Les sources iconographiques à la BMO sont au moins aussi considérables que les sources musicales. Les maquettes des costumes des spectacles de l’Opéra constituent une série continue du début du XIXe siècle à nos jours. La série des maquettes de décors connaît des débuts plus tardifs (1863), mais des dons et des achats ont permis de remonter plus haut (Ciceri, Cambon, Chaperon, Isabey, Percier et Fontaine…). Pour des époques plus récentes, il convient de mentionner l’apport remarquable des dons de Pier Luigi Pizzi et d’Ezio Frigerio.
En plus des maquettes de décors et de costumes que lui verse l’Opéra, la BMO s’est enrichie de documents graphiques antérieurs au XIXe siècle. En 1876, la vente du baron Taylor lui permet d’acquérir des dessins de costumes du XVIIIe siècle. En 1879, un échange entre le Ministère de l’Instruction publique et des Beaux Arts d’une part, et le Ministère des Travaux publics, d’autre part, permet à une série de dessins de costumes et de décors du XVIIe et du XVIIIe siècle, appartenant au Mobilier national, d’entre dans les collections de la Bibliothèque.


Le fonds archivistique

Jusqu’en 1932, les archives administratives de l’Opéra étaient versées à la Bibliothèque-musée ; elles furent alors versées aux Archives nationales. Les documents reliés (registres et journaux de bord) ainsi qu’une grande partie de la correspondance des artistes à la direction de l’Opéra ont été conservés par la BMO qui possède donc toujours des documents sur les représentations, recettes et répétitions. Les archives de l’Opéra-Comique, stockées depuis 1832 dans la salle Ventadour, ont été versées à la Bibliothèque-musée dès sa création.


Fonds Rouché

Entré par don à la BMO en 1972, le fonds Jacques Rouché contient des documents concernant le Théâtre des Arts, l'Opéra, l'Opéra comique, dont Jacques Rouché fut directeur de 1911 à 1945.


Fonds Garnier

Entré en 1898 à la BMO et complété en 1960, le fonds Garnier regroupe des archives, de la correspondance, de l’iconographie, des manuscrits littéraires, et de la presse concernant l'Opéra de Paris et Charles Garnier


Les Archives internationales de la danse (AID)

Parmi les importants fonds d’archives publiques et privées que conserve la BMO, les Archives internationales de la danse, rassemblées en 1932-1933 par Rolf de Maré, directeur-fondateur des Ballets suédois, constituent un fonds documentaire essentiel entré par donation en 1953.


Fonds Kochno

Librettiste de la compagnie des Ballets russes et secrétaire de Diaghilev, Boris Kochno a rassemblé une abondante documentation sur les ballets russes de Diaghilev. Elle est entrée en deux temps à la BMO, par acquisition : la correspondance et les photographies, en 1975 ; les archives, en 1990.


Fonds sur le mime et sur le cirque

La BMO conserve un fonds sur le cirque et le mime regroupant un ensemble de programmes de Georges Wague, mime de l’Opéra, ainsi que des archives et des notes de travail de l'historien du cirque Tristan Remy.


Fonds du musée

Le fonds du musée était composé à l’origine de "souvenirs pieux" ayant appartenu à des chanteurs, danseurs, compositeurs, musiciens. Il s’accroît aujourd’hui de documents ayant une valeur documentaire et artistique, complétant l’iconographie arrivée d’une autre façon (esquisses de décors et de costumes de l’Opéra et des Ballets russes).


Instruments de travail

Fichiers et catalogues généraux
* Fichier Auteurs, Matières, Matières musicales
* Fichier Répertoire (qui permet d’embrasser tous les documents relatif à un ouvrage: sources musicales, littéraires, iconographiques, documentaires, classés par titre)
* Fichiers par fonds (fonds Garnier, Rouché etc.)
* Catalogue BN-OPALE PLUS (pour les imprimés) et catalogue BN-Opaline (pour les partitions)


Fichiers et catalogues spécialisés

Pour le fonds musical
* Fichier du fonds F (répertoire de l’Opéra-comique)
* Fichier chronologique des ouvrages représentés à l’Opéra
* Fichier des matériels d’exécution XVIIIe et XIXe siècle, classés par titres
Th.De Lajarte. Bibliothèque musicale du théâtre de l’Opéra. Paris, 1878 (réimpr. Hildesheim, 1969)
* Fichiers des livrets d’opéra, par titres, lieux de création et langue

Pour le fonds iconographique et le fonds d’affiches
* Fichiers iconographiques classés par titres, auteurs et personnages représentés
* Fichier chronologique des affiches typographiques des spectacles de l’Opéra de Paris au XIXe siècle
* Fichier par titre d’œuvre des affiches illustrées des spectacles de l’Opéra de Paris et de divers théâtres et cirques parisiens au XIXe siècle
* N. Wild. Décors et costumes du XIXe siècle. Paris, 1987-1993. 2 vol.
* N. Wild. Les arts du spectacle en France : affiches illustrées (1850-1950). Paris, 1975

Pour le fonds d’archives administratives de l’Opéra et de l’Opéra-comique
* Fichiers Archives Opéra et Archives Opéra-comique
* Archives de l’Opéra de Paris : inventaire sommaire. Paris, 1988.

Pour le fonds de lettres autographes
* Classeurs d’inventaire des lettres autographes, classés par nom d’expéditeur et de destinataire
* Inventaire manuscrit de la correspondance entre G. Verdi et l’administration de l’Opéra

Pour le fonds documentaire de dossiers de coupures de presse
* Fichiers dossiers d’artistes, dossiers d’œuvres,…

Pour le fonds de cirque
* N. Wild et T. Rémy. Le cirque : iconographie. Paris, 1969.



La vie de la BMO

La BMO organise des expositions temporaires faisant le lien entre les aspects patrimoniaux des collections de la BMO (Bibliothèque nationale de France) et le répertoire de l’Opéra. Mentionnons parmi ces dernières Cendrillon (2001), Giselle (2000), Au cœur du baroque (1999).


Bibliographie

Vidal (Pierre). La bibliothèque-musée de l’Opéra et la conception du répertoire. Revue de la Bibliothèque nationale de France, 2000, vol. 5, p. 60 - 63.
Wild (Nicole). Le théâtre lyrique français du XIXe siècle dans les collections de la Bibliothèque de l’Opéra. In Le théâtre lyrique en France au XIXe siècle. Metz : ed. Serpenoises, 1995, p. 279-295.


Source:
http://www.bnf.fr/pages/collections/coll_bmo.htm

Voir une partie de ses collection:
http://gallica.bnf.fr/anthologie/page.asp?T2-2-10-BMO.htm

Fiche sur le costume de la Pavlova:
http://gallica.bnf.fr/Anthologie/notices/01563.htm

Infos pratiques:
http://www.bnf.fr/pages/connaitr/opera_sal.htm

© BnF

Entretien de Pierre Vidal (fichier PDF)